Bilan de mi-année sur les résolutions

La fin de l’été approche et c’est le bon moment pour faire un bilan de mi-année sur les résolutions 2017.

J’ai eu quelques difficultés sur ce début d’année qui ont retardé ma progression mais je compte bien m’y remettre activement sur ce deuxième semestre pour remplir la plupart de mes objectifs!

Atteindre au moins 500 caches trouvées (je débute à 283) : j’en suis actuellement à 374 et j’ai repéré quelques balades en Auvergne qui comportent beaucoup de boîtes donc je devrais y arriver!

Trouver une cache dans au moins un autre pays : Au départ, j’avais prévu l’Irlande comme nouveau pays et puis finalement mon voyage ne s’est pas fait donc l’objectif n’est toujours pas rempli. J’en ai trouvé à Edimbourg et à Londres mais j’avais déjà  eu l’occasion de trouver des géocaches là-bas.

Je prévois un petit tour à Bruxelles d’ici la fin de l’année normalement.

Trouver une cache dans au moins une autre région que Auvergne-Rhône-Alpes : j’ai trouvé deux caches en Corrèze dont une que je ne cherchais pas et qui était désactivée depuis un bon moment et quelqu’une en Vendée. J’envisage de poursuivre avec la région parisienne.

Remplir 5 nouvelles cases de ma grille D/T : Objectif atteint! Je mettrai mon tableau à jour à la fin de l’année. Peut-on espérer 5 de plus d’ici la fin de l’année?

Poser une cache : j’ai eu plusieurs idées et finalement pas le temps de m’y plonger vraiment mais je ne désespère pas et y arriverai.

Trouver un type de cache que je n’ai pas encore trouvé : les caches Wherigo !!

Trouver un 2ème géowood : toujours pas …

Publier une photo de mes balades géocaching sur instagram au moins tous les 2 jours : par manque de temps pour le géocaching et manque de place sur mon téléphone, j’ai supprimé Instagram et arrêté les publications.

Publier un article par semaine sur le blog : manque de temps donc manque d’articles alors que les idées sont là.

Publicités

Meilleures caches de 2016

Après une première année de géocaching, il est temps de faire un petit bilan et un classement des caches que j’ai préféré au cours de cette année.

Cette année de débutante aura été riche pour moi. Après quelques caches en terrain lyonnais, juste le temps de me familiariser aux règles de base du jeu; me voilà partie pour 5 mois à Edimbourg! Après plusieurs caches de type « traditionnelle », je me lance sur quelques multicaches pour comprendre le principe avant d’attaquer les mystères! Là c’est une autre paire de manches dans la résolution des coordonnées : si certaines sont simples d’autres me font cogiter un bon moment voire abandonner par frustration.

J’ai également eu l’occasion de participer à mon premier event géocaching à Edimbourg et de faire la connaissance de plusieurs géocacheurs qui m’ont orienté sur une ou deux caches où j’avais des difficultés.

J’ai trouvé mon premier travelbug qui s’appelait Pascal The Dog et qui voulait visiter les côtes maritimes. J’étais comme toute excitée le jour où je l’ai trouvé car je pensais à cette époque que c’était assez rare.

Après mon séjour à Edimbourg, un road trip dans l’Ecosse m’a permis de loguer diverses caches un peu partout dont une le plus au Nord de l’Ecosse. J’ai déposé Pascal The Dog dans une cache située à Sandwood Bay sur la côte Ouest de l’Ecosse : magnifique place demandant 6km de marche rien que à l’aller car elle n’est pas accessible plus proche en voiture! Cela valait le coup car ça reste un des plus beaux paysages que j’ai vu.

Après l’Ecosse, retour en France et je profitais de l’été pour faire des balades géocaching dans Lyon : parc de la tête d’or, Croix-Rousse, Fourvière. Toutefois, la plupart des mystérys me laissent perplexes et sont toujours en attente de résolution. Dans le même temps, j’ai découvert le forum France géocaching et les défis mensuels proposés et qui m’ont permis de m’investir un peu plus dans la communauté de géocacheurs.

Enfin, j’ai profité des vacances de Noël pour rentrer en Auvergne et profiter du beau temps pour faire des balades géocaching avec ma famille. J’ai découvert pas mal de caches créatives qui m’ont donné envie de poser une cache moi-même! Une chouette série de caches sur le thème « calendrier de l’Avent » a été posée et était agréable à faire!

Voici donc mes caches préférées pour 2016 :

– GCM02J Harry’s cache (sandwood bay) : incontestablement ma préférée pour le lieu où elle se situe.

-GC5EV9Z L’eau est la clé!  : pour le mécanisme de la cache

-GC6Y9ZF et GC6XH12 dans le thème des boîtes aux lettres de Noël : pour la beauté des boîtes

-GC3QE5W Yggdrasil : pour le lieu pile dans le thème de l’énigme

-GC6XT0Y Rudolphe : pour le culot de la cache

-GC6T57X Balade dans St Rambert : pour mon STF

-GC2HGF5  The Haunted Woods : pour le bon souvenir passé à la recherche de cette nano en plein forêt!

Résolutions géocaching 2017

Ca y est, 2017 est lancé et c’est le moment des grandes résolutions de début d’année. Vous trouverez ici mes résolutions géocaching pour 2017 que j’espère pouvoir tenir! Un petit bilan sera fait à la fin de l’année ! N’hésitez pas à partager les vôtres.

-Atteindre au moins 500 caches trouvées (je débute à 283)

-Trouver une cache dans au moins un autre pays

-Trouver une cache dans au moins une autre région que Auvergne-Rhône-Alpes

-Remplir 5 nouvelles cases de ma grille D/T

-Poser une cache

-Trouver un type de cache que je n’ai pas encore trouvé

-Trouver un 2ème géowood

-Publier une photo de mes balades géocaching sur instagram au moins tous les 2 jours

-Publier un article par semaine sur le blog


 

Challenge D/T : Way to 81

Dans le monde du géocaching, il existe divers challenges qui permettent de pimenter encore plus la recherche de boîtes tel que trouver une cache pour tous les jours de l’année, trouver une cache de chaque type, ect…

Dans un premier temps, j’ai choisi de m’intéresser au challenge D/T ; c’est-à-dire trouver une cache pour chaque combinaison difficulté/terrain possible. Je suis loin d’avoir complété ma grille mais j’essaye de progresser petit à petit.

Une fois que j’aurais un peu plus d’expérience et de caches à mon compteur, je me pencherai sur le challenge annuel afin de voir ce qu’il me reste à trouver comme cache.

En attendant, je partage ma grille D/T commencée en 2016 que je mettrai à jour au cours de l’année afin de voir les avancées réalisées.

tableau-dt

Olloix

Pour mon retour en Auvergne pour le week-end de la Toussaint, j’avais prévu quelques ballades géocaching que je pourrais faire avec ma famille afin de leur faire découvrir la recherche de boîtes. Ce que je n’avais pas prévu que c’est que la ballade de la veille les aurait enchanté et que celle-ci allait devenir une vraie compétition familiale pour savoir qui trouverait les caches en premier.

Nous avons attaqué simplement par la cache présente au départ de la randonnée qui permet de compléter le challenge auvergnat des églises du Puy de Dôme (GC6D8CX Les églises du 63 #158 – Olloix).

Puis nous avons attaqué le gros morceau avec la ballade prévue et la série de caches « La vallée de la Monne » (GC26KN2; GC26KMW; GC26KM3; GC2WBV0; GC2WDJY).

croix-olloix

La plupart est rapidement trouvée mais certaines nécessitent un peu d’escalade ce qui rajoute un challenge à la compétition du jour! Les 4 et 5 nous font découvrir un ancien village au bord de la rivière (village de Ribeyrolles) avec ses bâtiments en ruine et faire une micro via-ferrata qui met un peu de difficulté dans la balade!

riviere

La 6eme porte bien son nom et nous offre un point de vue magnifique sur la vallée.

Enfin la bonus est à l’heure actuelle la plus grosse cache que j’ai eu l’occasion de trouver!

 

 

Edimbourg: Old Town

Le centre historique d’Edimbourg et ses vieux bâtiments est l’endroit rêvé pour du géocaching urbain. Ses pierres et ses ruelles offrent diverses cachettes et nous permettent de chercher les précieux sésames tout en s’imprégnant de l’atmosphère si particulière de la ville.

Une multi cache bien conçue et assez originale vous permet de découvrir l’ensemble du vieux Edimbourg en démarrant sur Calton Hill puis en nous conduisant sur le Royal Mile (GC5KKAH – The One O’Clock Gun). Il ne vous suffira pas de découvrir la boîte mais également d’avoir été attentif tout au long de votre périple pour récolter des informations qui vous permettront de loguer la cache.

Deux autres multi vous permettent de découvrir les habitants des siècles passés sur Royal Mile et d’arpenter les ruelles qui courent tout du long. GC6AC9Y – Edinburgh’s Royal Mile et GC6AC9D – Not Edinburgh’s Royal Mile restent parmi mes multi favorites de la ville car elles nous font découvrir des habitations insoupçonnées au coeur de la ville et nous plongent dans le passé d’Edimbourg.

Dans le même genre, GC196YK – Father to Jekyll & Hyde, une autre multi, nous emmène sur les traces des voleurs de cadavres de la ville en passant par le cimetière au bout de Princes Street jusqu’à l’université où les cadavres allaient être disséqués.

Les multis GC10W1R – Writer’s Corner et GC19CRM – Monumental Writers nous font découvrir les lieux rattachés aux écrivains qui ont contribué à la renommée de la ville en passant de Robert Burns à J.K. Rowling. GC213Z9 Robert Burns – Edinburgh vous permet d’approfondir vos connaissances sur Robert Burns.

Enfin, GC1WXNA – New Ways in the West End permet un comparatif entre le quartier historique et le renouveau de la ville avec de nouvelles constructions plus modernes qui s’intègrent au milieu des vieux bâtiments.

Trois caches vous permettent de découvrir le château d’Edimbourg et son rocher ainsi que sa formation. La earthcache GC3NR11 – Edinburgh Castle Rock revient sur la géologie bien particulière de la ville et le mode de formation du rocher qui accueille depuis des siècles le château des rois d’Ecosse. GC5YPEX – All the King’s Horses et GC25XQP – GC10: Edinburgh Castle sont deux caches traditionnelles qui vous offrent différentes vues sur les remparts du château et permettent de mesurer sa grandeur.

Une mystère GC53E77 – An Ode to Geocaching (and Schoenberg) et une traditionnelle GC3DZCQ SideTracked – Edinburgh Waverley nous emmènent sur les bords du Royal Mile. Cette mystère restera un souvenir assez cocasse dans ma mémoire : je l’avais repéré depuis un moment mais je n’avais pas osé la résoudre à la vue de la partition de musique. Lors d’un événement géocaching, une personne m’en a parlé et demandait conseil à un autre chasseur sur l’endroit exact au GZ. Cette personne m’a incité à résoudre l’énigme en m’affirmant que ce n’était pas si compliqué que ça et qu’il n’y avait pas besoin d’avoir de connaissances musicales pour cela. Sur son conseil, j’entame la résolution et trouve assez vite les coordonnées. Je me rends sur place et observe le seul endroit où elle pouvait être: stupeur, je dois me mettre quasiment par terre pour la récupérer dans un endroit assez fréquenté de la ville … Je vous laisse imaginer le décor.

Enfin, une dernière cache m’a permis de découvrir le cimetière du chien le plus célèbre du pays : GC3B3R2 Greyfriars Bobby. Figure emblématique de la ville, ce petit chien a une histoire atypique et toucher le bout de son museau porterait chance.

thumb_img_20160128_135152852_hdr_1024

Edimbourg: Holyrood Park

Holyrood Park ou le « Central Park » d’Edimbourg, enfin presque… Ancien terrain de chasse de la royauté écossaise, Holyrood Park est un vrai poumon en plein coeur de la ville. Avec sa superficie impressionnante et son relief varié, il est un des lieux les plus prisés le week end.

thumb_DSC_0318_1024

Vous pouvez commencer votre périple géocaching de deux façons: soit en commençant par la cache GC66ZAE – Dr. Elsie Inglis qui peut s’avérer un poil compliquée en fonction du sens dont on l’aborde; soit en débutant par les deux caches traditionnelles GC3RDZZ – Dumbiedykes – Hutton Memorial Garden et GC3RDZ0 – Dumbiedykes – Bauks View vous offrant un superbe panorama sur Arthur’s Seat. 

La multi bien sympathique GC2V9X9 – Arthur’s Seat Views permet de faire le tour du parc et de découvrir les différents points de vue donnant sur la vieille ville, sur la mer et Leith. Par ailleurs, en réalisant celle-ci, il est possible de faire un petit détour par la multi GCPXVG – Duddingston Détails offrant un magnifique aperçu de ce qu’a pu être Edimbourg et les petits villages avoisinant avant l’expansion de la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Vous pouvez également récupérer la cache traditionnelle GC12WPF – Lunga 5 – Wild Edinburgh sur le chemin (vous vous éviterez un aller retour dans le secteur). Le conseil que je peux donner pour celle-ci, qui est également valable pour l’ensemble des caches de Holyrood Park, est d’éviter de partir en quête un jour de grand vent sous risque devoir avancer vers certaines caches quasiment couché par terre ou tout du moins à quatre pattes ( expérience vécue et assez ridicule).

En chemin, deux earthcaches sont également disponibles : GC1YF7E – Samson’s Ribs qu’il est préférable de réaliser le dimanche (route fermée aux véhicules) et GC20KW6 – We see no vestige of a beginning ….. qui va mettre vos talents artistiques à l’épreuve.

Ensuite, en plein coeur du parc, vous pouvez trouver deux caches traditionelles : GC1ND81 – Cowabunga!!! et GCN1G2 – Let’s Get Radical. La première m’a permis de trouver mon premier Travel Bug et la deuxième m’a donné du fil à retordre en raison d’éboulement qui ont condamné l’accès à la cache pendant quelques mois.

Enfin, la multi GCX4BK – Weir’s Way: ‘An Edinburgh Volcano’ et la earthcache GCNTAB – Arthur’s Seat Earthcache vous emmènent au sommet d’Arthur’s Seat pour le plaisir des yeux avec une vue imprenable sur Edimbourg et le château, sur Calton Hill et sa réplique inachevée du Parthénon, sur les Pentland Hills …

Une petite vue hivernale pour finir :

thumb_IMG_20160117_114732968_1024

Edimbourg: les Pentlands

Pour une sortie venteuse à la bordure sud d’Edimbourg, les Pentland Hills sont l’endroit rêvés. Le but premier de cette sortie géocaching est la récupération d’une mystery bonus, GC5B0EG – 7 Hills of Edinburgh Bonus, qui fait suite à une multi pour les géocacheurs acharnés.

La cache GC5ACW6 – 7 Hills of Edinburgh nous fait grimper sur les 7 collines de la ville à la recherche d’informations sur chacune d’entre-elle pour établir des coordonnées qui nous conduisent à la boite finale qui contient les informations nécessaires pour la cache bonus. Cette cache a le mérite de nous faire visiter l’ensemble de la ville et de découvrir de magnifiques points de vue sur Edimbourg, tous différents et superbes en fonction de la colline sur laquelle on se trouve.

Toutefois, avant de récupérer notre bonus, le trajet nous conduit à une petite série de caches traditionnelles qui, malheureusement, pour la plupart étaient en maintenance : GC460CB – Swanston Little legs treasure hunt Stage 4 et GC460C5 – Swanston Little legs treasure hunt Stage 3 sont les deux seules trouvées. 

Une fois notre objectif principal en poche, nous poursuivons notre randonnées en récupérant plusieurs caches traditionnelles assez simples dont certaines faisaient partie d’une multi : GC27X8G – Caerketton WestGC2W1Q3 – Keeping it Simple in the Pentland Hills: 1GC27X8C – Caerketton East et GC4HC67 – Keeping it (almost) simple in the Pentland Hills. Après la pause déjeuner un peu tardive, une petite multi s’impose à nous au détour d’un trig point : GCTDZN – The Hills of Home et nous permet d’appréhender un peu mieux le paysage aux alentours. 

La nuit tombant et le trajet de retour nous attendant (en période hivernale, la nuit commence à tomber à partir de 15h30), nous entamons notre descente et notre seul arrêt sera la cache GC3E5Y9 – Flag Detail se situant proche d’un ancien mat de pompier. Ce mat permettait d’accrocher un drapeau rouge visible par tous lorsque des séances de tir étaient en cours. Aller accrocher le drapeau rouge était alors synonyme de punition. 

Photos à venir 

Edimbourg : Cramond – Cramond Island

A la recherche d’une nouvelle balade geocaching accessible facilement en transport en commun du centre-ville, je remarque l’existence de caches sur une île au nord de la ville. Immédiatement, je lis le descriptif des caches en question et m’aperçois que l’île est accessible à pied à marée basse. Joie, bonheur. J’ai déjà ma carte de bus en main avant de me rendre compte que je n’ai pas vérifié les horaires des marées. Au final, les caches attendront le week-end suivant.

Jour J : C’est parti pour les caches GC5AXTV – Island Treasures 001 – CramondGC6DAB – Go Forth et GC2AFJZ – Time and tide will wait for no man – renewed. Le ciel est nuageux mais qu’importe, l’île s’offre à nous. Nous trouvons facilement les caches tout en profitant du point de vue sur le Firth of Forth. Ancienne base militaire pour la défense du Firth et de la ville, il est possible de partir à l’exploration des différents bâtiments encore présents sur l’île qui lui donne un petit côté post-apocalyptique. Seul bémol, beaucoup de déchets jonchent le sol et enlève au « charme » de cet ilôt. Un évènement CITO n’y serait pas de refus. 

De retour sur le « mainland », nous poursuivons avec deux caches traditionnelles assez classiques GC1K4AB – Alaterva et GCRGBT – Way up high. Une mystère se rajoute à l’équation : GC3QE5W – Yggdrasil et vient nous plonger dans la mythologie nordique avec délice. Résolue avec plus ou moins de difficultés et un petit coup de pouce du propriétaire, nous trouvons le sésame. Le GZ s’inscrit parfaitement dans le thème et permet de terminer l’aventure de cette mystère en beauté. 

La balade ou la chasse se poursuit par une série en bordure de Firth qui permet au géocacheur de découvrir diverses plaques cuivrés représentant le paysage: GC63VAN – EPBR – Cramond WalkwayGC63VA3 – EPBR – Cramond Iron MillGC63V9C- EPBR – Romans at CramondGC63V8D – EPBR – Lauriston CastleGC63V7T – EPBR – Missing Plaque / CycloneGC63V6Z – EPBR – View of SilverknowesGC63V6H – EPBR – Seal at Granton Harbour et GC63V5Y – EPBR – Trawling from Granton. Cette série n’a rien d’exceptionnel si ce n’est nous faire découvrir ces plaques et nous permettre de profiter du paysage tout en augmentant notre compteur à boîtes. 

Dernière cache de la journée avant de reprendre le bus direction la maison, GC24M7M – SNAPP!! 1 fait partie d’une série lancée par 3 géocacheurs plutôt mécontents. Le principe est simple: hormis le nom et les coordonnées GPS nous n’avons aucune information sur la cache. Pour tout géocacheur attentif, la découverte s’avère assez simple au final. Ses soeurs se situent à différents endroits dans Edimbourg.

Photos à venir

Lyon : le Vieux Lyon – Fourvière

Bien décidée à occuper mon week-end comme il faut et profiter du beau temps, je prévois un petit programme géocaching autour du Vieux Lyon et de la colline de Fourvière. Déçue par la pluie du samedi, j’attends avec impatience le soleil du dimanche et dès qu’un rayon pointe le bout de son nez, je fonce dehors.

Je commence mon périple par le Vieux Lyon et ses traditionnelles traboules avec la cache GC2ECZV – Traboule du Quartier Saint Jean qui, bien que très intéressant d’un point de vue culturel, est récupérable difficilement en période touristique estivale! Une fois la boîte en main, j’ai du m’armer de patience pour pouvoir la reposer en toute discrétion.

Continuant mon périple à l’assaut de Fourvière, je prends la bien connue Montée du Gourguillon pour atteindre la cache GC2G4NB – Saint Georges et ses hauteurs. Participant régulièrement au Lyon Urban Trail by night, je pensais bien connaitre les montées et escaliers de la colline mais cette cache m’a permis d’en découvrir une nouvelle facette mais aussi de pouvoir apprécier le secteur de jour.

Enfin, j’attends le sommet et après une petite visite par le théâtre antique et la basilique Notre Dame de Fourvière pour récupérer des infos pour autres multi et mystère, je pars direction le parc des hauteurs. Raffolant des secrets des villes et des endroits abandonnés puis transformés mais conservant des éléments du passé, la cache GC5XA7C – 2/4 St Paul – Fourvière – Loyasse et sa série (non encore réalisée) ont su me ravir! Cette série nous emmène sur les traces de l’ancien tramway reliant Fourvière au cimetière ainsi que d’une ancienne voie de funiculaire et nous fait découvrir les vestiges de cette ancienne ligne. On profite également de la vue sur la basilique.

Fourvière - Passerelle des Quatre Vents

Toutes les caches du secteur ne sont pas mentionnées car je ne les ai pas encore toutes trouvées. Une fois que cela sera chose faite, l’article sera mis à jour.